AutoconstructionFinancementImplantation/orientation

Autoconstruction choisir son terrain

Comment choisir son terrain / Autoconstruction

Le choix de votre terrain ne doit jamais se faire à la légère.

Bien choisir son terrain annonce un début de projet réussi d’autoconstruction. Préférablement, il faut choisir le terrain en premier et ensuite on choisi notre plan de maison. C’est moins dispendieux et toujours plus facile d’adapter une maison au terrain que l’inverse!! Un terrain relativement plat avec une légère pente est l’idéal car l’écoulement des eaux se fera naturellement. Voir aussi s’il y a des terres agricoles à proximité et éviter les odeurs de l’épandage de fumier.

La nature du sol

Vérifier toujours la réglementation auprès de la municipalité. Vous pouvez voir sur la page orientation et implantation de votre maison qu’il est préférable d’avoir un terrain avec une orientation Nord-Sud.

Interrogez les voisins immédiats (surtout en hiver avec 3 pied de neige), ils représentent une mine d’or d’information et ainsi avoir rapidement une idée sur la NATURE DU SOL; L’ULTIME CARACTÉRISTIQUE DU TERRAIN. Cette information peut vous éclairer sur le type de construction et les coûts qui peuvent s’y rattacher. Demander leur aussi un petit échantillon d’eau pour voir la couleur, sentir et goûter votre prochaine ressource vitale!!!

La vérification de la hauteur de la nappe phréatique est importante. Si vous creusez trop, votre puisard (sumpompe) fonctionnera continuellement. Une génératrice sera donc nécessaire en cas de panne électrique.

Le rock et le granit sont des facteurs non négligeables si on envisage un sous-sol, car cela occasionnent des frais de sous-traitances additionnels tels que:

Dynamitage ( plusieurs milliers de dollars ) l’enlèvement du matériel ( pierres concassés) et la location d’une pompe à eau ( dépendant de la nappe phréatique et l’eau de ruissellement )

Contactez l’inspecteur municipal pour lui poser quelques questions très importantes dépendant de votre projet:

    • Est-ce que je peut avoir un permis pour mon projet?
    • C’est une zone humide oui ou non?
    • Les marges de recul et la superficie du terrain sont suffisantes pour l’implantation d’une future demeure?
  • Est-ce que le réseau d’égout et d’aqueduc de la ville sont disponibles?

Si non, vous devrez vous doter d’une installation septique et d’un puit artésien. Il faut prévoir un distance de 100 pieds entre les deux.

    • Est-ce qu’une bande riveraine affecte la propriété?
    • Y a-t-il un droit de passage?
    • Les infrastructures tel que égout, aqueduc, l’asphaltage, trottoir sont ils payés? (le coût de raccordement a l’égout municipal est d’environ 2,500$)
  • Est-ce que la vente sera taxable ?

Enfin, effectué plusieurs visites à des heures différentes pour vérifier certains points comme : le bruit, la circulation et les odeurs.

Pour conclure, pensez toujours à la récupération ou au recyclage de vos vieux matériaux, pour vos futurs projets de rénovation.