Renovation-pro

Poêle à bois pour chauffage d’appoint

Poêle a bois

Le bois est une importante source de combustible pour un grand nombre de foyers canadiens. En adoptant de bonnes habitudes de chauffage au bois, vous pourrez chauffer d’une façon sécuritaire, propre et efficace, et aussi plus économique.

Les appareils de chauffage au bois « de technologie avancée », qu’on trouve sur le marché depuis les années 2010, sont environ le tiers plus efficients que les vieux appareils traditionnels, comme les poêles « hermétiques » des années 1970 et 1980. On les reconnaît à leur certification EPA (Agence américaine de protection de l’environnement) ou CSA (Association canadienne de normalisation – norme B415), ce qui signifie qu’ils produisent peu de fumée. Si vous prévoyez acheter un appareil de chauffage au bois ou songez à remplacer un vieux poêle, profitez des avantages des nouvelles technologies et économisez temps, argent et efforts.

Poêle certifié EPA

 La différence entre le fonctionnement d’un poêle certifié EPA et celui Non-EPA.

EPA (norme de l’agence de Protection Environnementale Américaine)

Les poêles à bois non-EPA possèdent seulement qu’une entrée d’air primaire.
Les poêles à bois certifié EPA possèdent deux entrées d’air : l’entrée d’air primaire et l’entrée d’air secondaire.
La différence avec un poêles EPA est que les gaz non brulés à l’intérieur de la chambre primaire pénètrent dans la deuxième chambre. Les résidus de combustion sous forme de gaz prennent feux, ce qui permet une deuxième et dernière phase de combustion. La certification EPA vous assure que le poêle produit moins de 7.5 grammes/heure de particules fines dans l’atmosphère. Il en résulte des émissions polluantes moins élevées.

Lorsqu’ils sont utilisés correctement, les appareils modernes sont si efficaces qu’ils consomment jusqu’à un tiers moins de bois et ne produisent presque pas de fumée.

Les poêles EPA de type catalytique.

 Les gaz sont acheminés à travers un catalyseur qui permet de les éliminer avant leur sortie. L’inconvénient des poêles de type catalytique réside dans la nécessité d’entretenir et de remplacer le catalyseur après un certain nombre d’heures d’opération, ce qui peut s’avérer coûteux.

poele_vermont

Selon la SCHL:

Si votre poêle à bois a plus de 10 ans, vous devriez songer à le remplacer par un appareil neuf de technologie de pointe. Les poêles à bois plus anciens peuvent produire de 40 à 80 grammes de fumée à l’heure; les nouveaux appareils homologués n’en produisent que de 2 à 5 grammes. On constate donc une diminution des dépôts de créosote d’environ 90 p. 100 pour ces appareils; il s’agit là d’une amélioration qui fait que, comparativement aux appareils traditionnels, ces nouveaux poêles sont beaucoup plus sécuritaires.