La toitureTravaux Extérieur

L’inspection de la toiture

Comment inspecter votre toiture

 L’inspection de votre toit

La vérification et l’inspection de votre toit s’effectue généralement à l’automne avec les vents, la pluie et les premiers gels ainsi que les écarts de température ainsi qu’au printemps avec le retour de la chaleur, la fonte de la neige et les formations de glace sur le débord du toit. En moyenne, la durée de vie d’une toiture varie de 15 à 25 ans. La vie utile des toitures peut-être réduite de quelques années si la ventilation est déficiente où inexistante et aussi avec certains facteurs climatique tels que le verglas, l’eau et les rayons ultra-violets

Pour une inspection visuel rapide, on utilise des jumelles. Si vous voyez des bardeaux retroussés, cornés où manquants et rouille sur la tôle, ce sont tous des indicatifs de signes d’usure. La réfection doit être envisagée. L’inspection sur le toit doit être fait avec prudence car le support sous les bardeaux retroussés peut-être pourri et montrer des signes de faiblesse où des creux ici et là. Un travail en profondeur s’impose.

N’hésitez pas à remplacer le contreplaqué de votre toiture. L’investissement sera rentable. 1/2″ est le standard actuel et n’oubliez pas les supports en H qui sont installés entre les chevrons. Ils empêchent le gondolement de la toiture.

L’idée de poser le nouveau bardeau sur l’ancien pour alléger le prix est déconseillé car la dégradation de l’ancien bardeau risque de faire lever le nouveau bardeau. Le nouveau revêtement finira par épouser la forme irrégulière de l’ancien. Enfin, il alourdira votre toit et emprisonnera l’humidité à l’intérieur de l’ancien.

Problème de ventilation

Regardez et faire corriger l’isolation et la ventilation de l’entre-toit s’il y a lieu. Ils sont probablement responsables de la dégradation de votre toiture. Voir à ce que les suffîtes de ventilation soit dégagés et non obstrué de laine. D’autres facteurs contribuent au pourrissement de la toiture. Il s’agit des hottes de cuisine, les ventilateur de salle-de-bain et des évents de plomberie qui aboutissent dans l’entre-toit. Une pratique à éviter. L’ouverture des trappes d’accès et le périmètre des conduits de ventilation doivent être bien scellées.